21 Novembre 2017 à 20:01:58

Auteur Sujet: E-Commerce : IBM attaque Amazon pour violation de brevets  (Lu 1753 fois)

Thierry

  • Rédacteur Admin
  • Intarissable
  • *****
  • Messages: 1846
  • Points gagnés: 10
    • Voir le profil
E-Commerce : IBM attaque Amazon pour violation de brevets
« le: 25 Octobre 2006 à 08:32:43 »
Après quatre années de vaines négociations, IBM vient de poursuivre Amazon pour violation de cinq de ses brevets. Deux actions ont été intentées contre la boutique en ligne afin de la contraindre à payer la licence d’exploitation, comme bien d’autres sociétés l’ont fait jusqu’à présent. La procédure a été ouverte devant deux cours de district texanes, indique Ars Technica. L'État fédéré est d'ailleurs réputé pour être très en phase avec cette méthode de protection. Les brevets à la base de ces procédures protègent, pour certains depuis les années 80, des éléments devenus normes de fait en matière de commerce en ligne, voire pour tout type de services sur le net :

US 5,796,967 - Présenter des applications dans un service interactif
US 5,442,771 – Enregistrer une donnée dans un service interactif
US 7,072,849 – Présenter des publicités dans un service interactif
US 5,446,891 – Ajuster les liens hypertextes en fonction du profil de l’utilisateur
US 5,319,542 – Vente de biens en utilisant un catalogue électronique.

Difficile cependant de transformer Amazon en victime, alors que la boutique tente depuis des lustres de protéger par exemple « le brevet de l’achat en un clic », plus techniquement nommé « Méthode et système de placement d'un ordre d'achat via un réseau de communications ». D’autres merveilles d’ingéniosité relative sont à ajouter à son compte comme le brevet sur la consultation de l’historique d’un utilisateur.

« Quand quelqu’un accapare notre propriété, sans notre permission, accordée par une licence, nous n’avons pas d’autre choix que de la protéger au travers de toutes les voies possibles », explique IBM. Big Blue avait autorisé l'an passé l’utilisation de près de 500 brevets par des projets open source, toutefois, la société possède encore et toujours plus de 40 000 brevets exploités à travers le monde.


Source PCINpact