20 Novembre 2017 à 12:59:06

Auteur Sujet: La concurence attaque Vista, jugé illégal selon les lois de l'UE  (Lu 1664 fois)

Thierry

  • Rédacteur Admin
  • Intarissable
  • *****
  • Messages: 1846
  • Points gagnés: 10
    • Voir le profil
Alors que sa sortie devient imminente, le nouvel OS de Microsoft essuie une sérieuse tempête, orchestrée par des ténors de l'industrie. IBM, Nokia, Sun Microsystems, Adobe, Oracle et Red Hat viennent de tomber sur le râble de Vista sous le motif de pratiques jugées illégales, conformément aux lois de l'Union Européenne.

En 2004, preuve fut faite que Microsoft avait usé de sa situation et de sa domination pour écarter RealNetworks ainsi que d'autres firmes impliquées dans le son et la vidéo en streaming. La firme de Redmond avait alors délibérément rendu Windows incompatible avec les logiciels de ses concurrents.

« Microsoft a clairement choisi de faire abstraction des principes essentiels mis en avant par la décision de la Commission, rendue en mars 2004 », explique Simon Awde, présidente du comité européen pour l'interopérabilité des systèmes (l'ECIS). Ce à quoi le géant du logiciel a répondu par un froid silence.

Pour l'heure, un porte-parole de la Commission signale que cette dernière va étudier la plainte déposée mardi. Et l'ECIS d'ajouter : « Vista est le premier pas de la stratégie de Microsoft pour étendre encore sa mainmise sur Internet. »

En cause, selon eux, le XAML qui serait programmé pour remplacer le HTML, mais bien sûr serait dépendant de la plateforme Windows. lls pensent également que l'open XML ne pourra bien fonctionner que dans les applications office

« Au final, il en résultera de nouveau une absence de choix pour le consommateur, des années à attendre que Microsoft améliore ses produits monopolistiques, ou simplement les débuggue, et bien sûr des prix toujours élevés », rugit Thomas Vinje, avocat de l'ECIS.

Bien évidemment, ces événements ne vont pas sans rappeler ceux auxquels Microsoft fut confrontée l'an passé, mais aujourd'hui Corel, RealNetworks, Linspire et Opera comptent également parmi les plaignants.


Source PCINpact