23 Novembre 2017 à 03:03:40

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Quentin

Pages: 1 ... 52 53 [54] 55
796
Le cafe detente / Re : Bonjour a tous!
« le: 01 Août 2006 à 21:51:38 »
 :D

C'est un bon point pour les matieres generales mais ca ne fait pas tout, penche toi plus sur l'informatique car tu verras le coefficient enorme que ça porte a l'examen, ca paye pas  :)

j'ajouterais que faire des maths dont tu comprend rien (c'est nettement plus tendu qu'en IG), faire du francais où tu t'ennuis a crever, faire de la physique qui me servira pas a grand chose... c'est un peu lourd donc moi c'est l'inverse je prefere l'informatique de loin  :D

797
Le cafe detente / Re : Bonjour a tous!
« le: 01 Août 2006 à 21:42:28 »
Perso j'ai "commencé" une année en BTS Informatique gestion mais j'ai pas trop aimé, surtout le coté gestion, économie ... coté programmation certes ils avaient une bonne méthode mais se taper l'algorithme en francais avant chaque codage je trouvais ça un peu lourd ...  :?

Bref j'ai juste abordé le C le temps que je suis resté, mais tu continues avec l'option développement ?

Maintenant, je suis passé en Bts Informatique & reseaux ou j'attaque egalement ma deuxieme année et je le trouve plus sympa, plus de liberté dans le travail perso pour ne pas dire trop lol.. mais bien sur les matieres generales, et surtout les maths c'est presque insuportable je dirais...

Par contre on voit de tout la bas mais tu ne ressors qu'avec les bases c'est pour ça qu'il est bon d'approfondir chez soi si on veut en savoir plus. Il est certain qu'en deux ans on ne peut pas tout aborder c'est un temps très réduit..  bref si tu etais bon en C pour le php ca va aider.. mais je dirais que je prefere largement le php et meme quelqu'un de novice qui ne connait aucun autre langage peut très bien y arriver.. mais tu verras c'est très sympa et on peut faire des belles choses ;)

Bon courage

798
Le cafe detente / Re : Bonjour a tous!
« le: 01 Août 2006 à 19:33:34 »
Bonsoir,


Bienvenue à toi et bonne découverte ;)


Cordialement,
Quentin.

799
 :mrgreen:

J'prefere changer de pc si ça doit s'éteindre à chaque fois que t'oublis que t'as ton tel dans ta poche  :lol:

800
Le Conseil constitutionnel a rendu aujourd'hui, 27 juillet, son avis sur le projet de loi sur le droit d'auteur et les droits voisins dans la société de l'information, connu sous le nom de DADVSI. Certains des articles ont été jugés inconstitutionnels alors que d'autres ont fait l'objet de « réserves d'interprétation », mais l'ensemble du texte a été approuvé par le Conseil. Une fois modifié en conséquence, le texte de la loi DADVSI sera inscrit au Journal Officiel, prélude à son entrée en vigueur.

Les détracteurs du projet de loi apprécieront : la principale modification apportée par le Conseil constitutionnel durcit le régime de sanctions prévu pour les particuliers reconnus coupables de téléchargement et de partage de fichiers sur les réseaux peer-to-peer (P2P). Le contournement des mesures techniques de protection à des fins d'interopérabilité, précédemment autorisé par le texte, se voit remis en question en raison de la « définition imprécise » de la notion d'interopérabilité. Enfin, la clause qui exonérait de responsabilité pénale les éditeurs de logiciels « destinés au travail collaboratif, à la recherche ou à l'échange de fichiers ou d'objets non soumis à la rémunération du droit d'auteur » a été supprimée.

Téléchargement : retour à la case prison

Le texte de loi prévoyait une amende de 38 euros pour téléchargement et de 150 euros pour mise à disposition de fichiers protégés par le droit d'auteur sur Internet par le biais des réseaux de P2P. Ce point a été jugé inconstitutionnel, car « contraire au principe d'égalité devant la loi pénale ». Il établissait en effet un régime de sanctions différent selon que l'on échange des fichiers au moyen des réseaux de P2P ou à l'aide de tout autre dispositif de partage (email, FTP, sites personnels, etc.). Afin de respecter le principe d'égalité, les internautes ne disposeront d'aucun traitement particulier et le téléchargement d'oeuvres protégées sur Internet redevient assimilable à un délit de contrefaçon, puni de trois ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende.

Interopérabilité : kezako ?

Vaste notion que l'interopérabilité, à la définition problématique... Conséquence de ce flou : « les références à cette notion figurant aux articles 22 et 23 de la loi déférée, qui exonéraient de responsabilité pénale le contournement des " mesures techniques de protection " voulues par les auteurs et titulaires de droits voisins, ainsi que l'altération des éléments d'information relatifs à leur régime de protection, lorsque de tels actes étaient " réalisés à des fins d'interopérabilité" » ont été déclarées contraires à la Constitution.

Autrement dit, faute de définition précise, le contournement des mesures techniques de protection à des fins d'interopérabilité n'est plus permis par la loi. Point positif, pour tous les possesseurs d'iPod : Apple ne risque plus de quitter le territoire français. Une exception est toutefois accordée... à la recherche en cryptographie !

Pas d'exception pour les éditeurs

Il a été jugé par le Conseil que la « cause d'exonération de la répression prévue (...) à l'encontre de l'édition de logiciels manifestement destinés à échanger des oeuvres sans autorisation » définie dans l'article 21 du texte de loi n'est pas constitutionnelle, au motif que les conditions de cette dernière sont « imprécises et discriminatoires ». La cause en question, c'est le « travail collaboratif », dont la définition laisse à désirer selon le Conseil. Cette imprécision confirme donc l'interdiction de proposer des logiciels « manifestement destinés » à la mise à disposition de fichiers protégés par le droit d'auteur et supprime l'exception accordée aux logiciels destinés au travail collaboratif.

Conclusion ?

En attendant l'entrée en vigueur de cette loi, et l'inévitable fronde qu'elle entraînera sur Internet, le ministre de la Culture s'est dit satisfait, même s'il aurait préféré « que les internautes échappent aux peines de prison ». Il a d'ailleurs affirmé qu'il était « nécessaire que les sanctions soient justes et proportionnées en fonction de la gravité des faits ». Aux tribunaux d'en juger ?

Du côté des détracteurs du texte, c'est un sentiment d'amertume qui devrait prévaloir puisque les quelques points considérés comme positifs ont été invalidés par le Conseil constitutionnel. Le régime de sanctions graduées laisse la place au système qui prévalait précédemment. Le droit à la copie privée n'est pas entériné, l'interopérabilité n'est plus défendue que sur le principe et de nombreux éditeurs de logiciels risquent de se retrouver dans une position plus que problématique.

Source : clubic

801
Ok  :D

802
Il fallait s'y attendre. L'ouverture du '.fr' aux particuliers a provoqué ses premiers abus à grande échelle. Si l'Afnic, l'organisme chargé de la gestion administrative et technique des noms de domaine en France, s'était réjouie que tout se soit bien passé lors de l'ouverture, elle tape aujourd'hui le poing sur la table.

Elle vient de décider de bloquer les noms de domaine en .fr déposés par l'association Guillaume.net / ZioConcept.net. Ces deux entités ont en effet déposé plus de 7.000 noms de domaine en .fr correspondant pour la plupart à des noms patronymiques.

"Ces dépôts effectués à grande échelle empêchent de nombreux particuliers de déposer leur nom patronymique sous .fr. Ils constituent une violation manifeste de la charte du .fr, qui prévoit en son article 12 que les droits des tiers doivent être respectés", explique l'association dans un communiqué.

L'association Guillaume.net / ZioConcept.net est-elle coupable de cybersquatting afin de revendre par la suite ces milliers de noms de domaine aux personnes concernées ? Peut-être.

En attendant, l'Afnic qui a "reçu un nombre élevé de plaintes" prend les devants en bloquant ces noms pour une durée de trois mois. Elle précise qu'elle communiquera ultérieurement sur les modalités de remise dans le domaine public de ces noms de domaine. Aucune liste d'attente ne sera toutefois mise en place.

Source : Silicon

803
Microsoft , gratuit ??   :shock:

Quel est le meilleur des deux alors ??

804
...Alors Défoulez-vous :

http://www.kamazutra.be/zidane2/



805
Inspiré par l'exemple de San Francisco, qui souhaite mettre en place  un réseau Wifi à l'échelle de la ville, Bertrand Delanoë, maire de Paris, a présenté hier son dispositif « Paris ville numérique », censé faire de la capitale française la ville la plus connectée au monde, grâce au déploiement d'un réseau de fibre optique et à la mise en place de points d'accès Wifi publics.

Fibre optique pour 80% des Parisiens d'ici 2010 ?

Alors que 60% des foyers parisiens disposent d'une connexion à haut débit de type câble ou ADSL - ou fibre optique pour les quelques heureux élus qui y ont déjà accès - Paris se fixe comme objectif de raccorder 80% des immeubles parisiens en fibre optique (Fiber to the building) d'ici 2010 afin de passer au « très haut débit ». De quelque 1 800 km à l'heure actuelle, le réseau de fibre optique parisien devrait passer à 10 000 km en trois ans.

La ville annonce son intention de baisser de 25% les redevances perçues auprès des opérateurs pour l'installation de fibre optique. Sur les 400 derniers mètres qui mènent à un immeuble ou à un domicile, les moins rentables pour les opérateurs, cette redevance sera réduite de plus de 90% à 0,65 euros le mètre. Les opérateurs seront invités à mutualiser les équipements pour que les travaux faits par l'un puissent servir à l'autre. Par ailleurs, le plan prévoit que les nouveaux immeubles construits dans Paris intègrent les équipements nécessaires à la mise en place d'accès collectifs.

400 points d'accès Wifi publics

Second volet du projet : la mise en place d'un réseau Wifi à l'échelle de la ville, épaulé par quelque 400 points d'accès publics disposés dans les parcs, les bibliothèques ou les grandes places. Dans ce but, un appel d'offres sera lancé en mars 2007. En outre, les fournisseurs d'accès à Internet seront autorisés à installer des antennes et des points d'accès sur certains mobiliers urbains. La mise en place d'une couverture en Wimax (meilleure portée, meilleurs débits que le Wifi) est également évoquée. Enfin, la ville s'engage à céder 6 000 ordinateurs de son parc informatique par an à des associations qui les redistribueront à ceux qui en ont besoin.

Après la ville de Pau, le triangle Toulouse - Albi - Castres ou le département des Hauts-de-Seine, Paris précise ses ambitions en matière de très haut débit, déjà dévoilées lors du récent passage de Bertrand Delanoë à San Francisco. En proposant des réductions aux opérateurs, la ville pourrait parvenir à financer un réseau très haut débit en se contentant de réduire quelque peu ses recettes. Et faire de Paris l'égale de certaines villes japonaises ou coréennes en matière de très haut débit ?

Source : clubic

806
Dans le plus pur style, direct et efficace, qui caractérise la communauté du monde du libre, OpenOffice.org riposte au Test Drive Microsoft Office.
ImageComme nous vous l'annoncions dans une de nos actualités, la firme de Redmond a mis en place ce qu'elle a baptisé un test drive qui permet d'évaluer gratuitement en ligne les dernières versions des programmes de sa suite bureautique Microsoft Office 2007, pour l'heure disponible au téléchargement en bêta 2 et dont la version finale est prévue pour début 2007.

La réaction de son concurrent le plus sérieux, en l'occurrence OpenOffice.org, le pendant libre de MS Office, ne s'est pas faite attendre.


L'essayer, c'est l'adopter
Pour OpenOffice.org, le constat est simple : " Microsoft vous offre un test drive afin que vous vous fassiez une idée de ce que proposera Office 2007 quand il sera finalement mis en vente. Nous vous proposons une meilleure alternative, télécharger une copie pleinement fonctionnelle et légale de notre suite OpenOffice.org 2 pour un test drive ". Et d'avancer ses arguments irréfutables : " Si vous l'aimez, utilisez la librement aussi longtemps qu'il vous plaît ".

Un petit comparatif entre les deux suites est également dressé et met en exergue le fait que si les deux produits sont assez semblables quelques points les distinguent avec outre la gratuité de l'un, la possibilité dans OpenOffice.org d'exporter directement des fichiers au format PDF ( petite pique relative au désaccord entre Microsoft et Adobe ) et de terminer le mini communiqué par cette phrase empreinte d'irrévérence : " Alors pourquoi perdre votre temps à tester un aperçu d' Office 2007 quand vous pouvez tester la véritable alternative dès aujourd'hui - OpenOffice.org 2 ? "

La guerre continue !

Source : generation-nt

807
Le cafe detente / Re : Ouverture de la ferme des freeware
« le: 28 Juin 2006 à 23:02:00 »
Ben deja tu as tout ce qui va bien dans Sécurité c'est à dire les antivirus libres : AVG, Antivir et Avast des plus connus. Ensuite a coté de ad-aware tu peux faire une petite place pour spybot  :P
Puis dans bureautique tu peux y mettre OpenOffice.
Voila ce qui me vient à l'esprit comme ça que j'ai pas vu dans la liste.. si j'en vois d'autres je repasserais ;)

808
Le cafe detente / Re : Le site rame un peu
« le: 28 Juin 2006 à 17:10:26 »
Il rame moins je trouve, il est deja passé sur un dédié ?  :P

809
Actualite informatique / Google Desktop 4.0 est finalisé
« le: 28 Juin 2006 à 17:05:06 »
Le désormais célèbre logiciel outil de Google permettant d'effectuer des recherches poussées dans ses fichiers et sur ses disques locaux, en plus de la recherche classique sur Internet, est disponible en version 4.0 finale. Cette nouvelle version accélère notamment la phase d'analyse et d'indexation des fichiers (cette tâche est effectuée lorsque le PC n'est pas sollicité / utilisé).

En outre, Google Desktop 4.0 cède lui-aussi à la mode des « gadgets » ou « widgets » en proposant un module qui permet notamment aux développeurs de créer leurs propres petites applications en plus de celles intégrées en standard (météo, horloge, calendrier...) pouvant s'intégrer directement dans Google Destkop 4.0.

Les options de recherche ont également été améliorées et les paramètres de sécurité de la fonctionnalité Search Across Computers ont été revus pour qu'il soit plus simple à un administrateur réseau de bloquer l'accès à certains documents. Rappelons que cette fonctionnalité, qui permet de stocker une copie cryptée des fichiers d'une machine sur les serveurs de Google pour y accéder depuis un poste distant, a été vertement critiquée pour son danger potentiel.

Google Destkop 4.0 peut être téléchargé directement via cette fiche. A noter que vous trouverez des applications similaires à Google Destkop dans la rubrique moteur de recherche de notre logithèque.

Source : clubic

810
Dans un communiqué, l'Afnic vient de rendre public les premiers chiffres sur l'ouverture des noms de domaine en « .fr » aux particuliers, survenue le 20 juin dernier. Rappelons que ces derniers étaient auparavant réservés aux entreprises, organisations et associations. L'Afnic indique avoir enregistré 61 000 demandes en provenance de 223 bureaux d'enregistrement. Ces demandes concernaient 41 000 noms de domaine distincts, et 37 000 d'entre elles ont été acceptées. Elles viennent donc rejoindre le parc de quelque 500 000 noms de domaine en .fr déjà existants.

Attribués selon la règle du « premier arrivé, premier servi », les noms de domaine accessibles aux particuliers n'ont semble-t-il pas fait l'objet d'une lutte acharnée. Le plus sollicité a été le nom de domaine « hugues.fr », avec seulement cinq demandes. La majorité des internautes a donc dû faire preuve d'imagination, indique l'Afnic.

« L'intérêt des particuliers pour les noms de domaine en .fr est croissant depuis le 20 juin et devrait se poursuivre dans les mois qui viennent, de nombreuses possibilités restant offertes aux particuliers désireux de personnaliser leur identité sur Internet », a déclaré Jean-Claude Gorichon, président de l'Afnic.

Source : clubic

Pages: 1 ... 52 53 [54] 55