19 Novembre 2017 à 06:06:48

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - Quentin

Pages: 1 ... 53 54 [55]
811
Une simple webcam pourrait-elle permettre à un ordinateur d'interpréter nos sentiments ? Bien que l'idée ne soit pas forcément des plus réjouissantes, un certain nombre de chercheurs de l'université de Cambridge, en Grande Bretagne, élaborent un système de ce type, dans lequel la détection d'un sentiment ou d'une émotion passerait par l'interprétation des expressions du visage.

Dans la communication humaine, les moues, haussements de sourcils et autres yeux écarquillés véhiculent du sens comme les mots, parfois même de façon plus claire que ces derniers. L'idée est ici d'apprendre à un ordinateur à interpréter les mouvements du visage, transmis par l'intermédiaire d'une caméra, pour déterminer les sentiments sous-jacents. « Le système que nous avons développé permet d'identifier une grande variété d'états mentaux rien qu'en filmant quelqu'un avec une caméra vidéo », indique le professeur Peter Robinson à l'agence Reuters.

Les chercheurs de Cambridge devraient travailler avec ceux du MIT (Massachussetts Institute of Technology) pour parvenir à intégrer de nouvelles données dans leur système, comme la gestuelle ou la posture d'un corps. Ce dernier serait d'ores et déjà capable de reconnaître et d'interpréter 24 sentiments, lorsqu'ils sont joués par des acteurs. Les traits sont donc probablement forcés, mais à terme, il devrait selon les responsables du projet être possible de détecter les sentiments de la vie courante. Toujours selon ces derniers, les applications potentielles sont nombreuses, avec des débouchés dans les domaines de la publicité, de l'enseignement ou de l'automobile.

Dans une voiture, ce louable dispositif pourrait détecter les signes de l'assoupissement chez le conducteur et envoyer un signal pour le réveiller. Il pourrait également, dans le cadre de cours prodigués via Internet, s'assurer que l'esprit des élèves ne part pas battre la campagne. « Imaginez un ordinateur capable de choisir le moment d'émotion idéal pour tenter de vous vendre quelque chose, un futur où les téléphones mobiles, les voitures ou les sites internet pourront lire dans votre esprit et réagir à vos humeurs », invite Peter Robinson.

Le souhaitons-nous vraiment ?

Source : clubic

Pages: 1 ... 53 54 [55]